- La mairie
- Infos pratiques

Fermer L'artisanat

Fermer Le commerce

Fermer Les manifestations | Arc en Ciel

Fermer Le tertiaire

Fermer La santé

Fermer L'industrie

Fermer Le culte

Fermer Voeux | Voeux 2017

- Vie associative
- Interlac 2013

Interlac 2013

Contes et légendes - L'ours de Napt

HISTOIRES ET LEGENDES DE CHEZ NOUS  par M. JEAN CHAVEYRON


Jean CHAVEYRON, professeur titulaire de sciences à l’école supérieure de Commerce
après avoir été un brillant élève du lycée de la MARTINIERE, a séjourné dans la maison de son grand-père à CREPIAT dans un charmant petit manoir.
Passionné d’histoire locale, il a écrit de nombreux ouvrages et nous vous livrons ci-
après la légende qu’il a bien voulu nous conter dans sa publication de 1977;

NOUS LUI RENDONS AUJOURD’HUI HOMMAGE POUR TOUTES SES RECHERCHES.



ours-9.gif L’histoire par laquelle débutera mon propos n’est qu’à demi-légendaire pour autant que ses personnages ont bien et bel existé il y a quelque deux cent soixante ans.
Ils demeuraient à CREPIAT dans la maison que j’habite aujourd’hui.
En ce début de l’année 1665, les habitants de MORNAY et des hameaux voisins vivaient dans la terreur, n’osant sortir de leurs maisons.
Un ours d’une taille monstrueuse avait fait son apparition dans le pays et faisait des ravages épouvantables, dévorant vaches et moutons.
Pierre BUTAVAND, de NURIEUX, avait vu l’empreinte de ses pas.
Gustave CHAPON de NAPT avait vu depuis la lucarne de son grenier sa tête grosse comme la cloche de la paroisse.
Cela ne pouvait durer.
On décida d’aller trouver les frères BERCHET de Crépiat, deux vieux garçons dont on connaissait la réputation d’habiles et de courageux chasseurs.
Et c’est ainsi que le 2 Février, jour de la Chandeleur où l’ours rentre dans sa demeure, les BERCHET ayant chargé leurs mousquets et glissé un grand couteau dans leur ceinture se présentèrent à l’entrée de la grotte de "bovâté" à quelques centaines de mètres du village de NAPT.
Un grognement sourd venu du fond de la caverne les accueillit.
L’ours était là.
Sans hésiter les deux frères pénétrèrent dans la grotte.
Ils ne devaient pas en ressortir.
Des jours se passèrent sans qu’on osât approcher de la caverne.
Au bout d’un mois l’ours n’ayant pas reparu, on se hasarda à pénétrer dans l’excavation.
On retrouva seulement les ossements des malheureux chasseurs, leurs fusils déchargés et la poignée de couteau de chasse de l’un deux.
Quant à l’ours, on ne sut jamais ce qu’il était devenu.



Voici maintenant la réalité révélée par Joseph BRANCHE, notaire royal:
les deux premiers n’étaient point ces vieux garçons de la légende, mais deux jeunes gens fils de Pierre BERCHET, greffier.

Le samedi 6 janvier 1717, informés qu’un ours et ses oursins avaient élu domicile dans une grotte à NAPT, ils s’y rendirent avec un groupe de jeunes gens.
Ayant mené grand tapage à l’entrée de la caverne sans résultat, ils y retournèrent le lendemain, y jetèrent bois et paille enflammés et en bouchèrent l’orifice.
Enfin, le lundi 8 janvier, les frères BERCHET et TAVENNE, armés de quatre fusils ayant chacun en main une chandelle éclairée descendirent dans la grotte.
Ils ne devaient pas en ressortir vivant, non point qu’un ours hypothétique les eut dévorés, mais asphyxiés par l’infection du mauvais air de cet antre, causée par la fumée du jour précédent combiné avec cet air souterrain où l’on affirme qu’il y ait soufre et salpêtre.
ours-13.gif



Où se trouve la grotte tragique ? Nul ne le sait aujourd’hui. Et si le cœur vous en dit,
Recherchez la plutôt dans la grande falaise du grand rocher de VERS.




 


Imprimer l'article Imprimer l'article

- La commune
- Agenda manifestation
 
La vie de la commune
- L'histoire
- Marché publics

Fermer Accueil

Fermer Travaux

Fermer Fournitures

Fermer Services

Fermer Maîtrise d'oeuvre

- Diaporama

Fermer  Centre de Loisir municipal

Fermer  Cérmonie

Fermer  Interlac

Fermer  Montréal de France

Fermer  Tam

Fermer  Tour de l'Ain

- Webmestre - Infos
© Skin offerte par Raf - Guppy Skins  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^